Rechercher
  • Aloha services

Un sapin écolo dans le salon🎄🌍

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, malgré la situation sanitaire difficile suite au Covid-19, mais les décorations commencent à fleurir un peu partout et il est bientôt temps pour vous de vous préoccuper du traditionnel sapin de Noël. Comment choisir son sapin ? Lequel est le plus écolo ? Peut-il avoir une seconde vie ? Voici nos conseils pour des sapins de Noël plus « verts » que jamais…



Sapin de Noël : artificiel ou végétal ?


Plus de 6 millions de sapins sont vendus chaque année, dont 5, 5 millions de sapins naturels. Le reste des achats de sapin de Noël se dirige vers les sapins artificiels qui apparaissent comme des alternatives très pratiques.


Mais si les sapins artificiels sont réutilisables pour une durée moyenne de trois ans, ils sont tout sauf écolos. Ils sont en effet fabriqués à partir de matériaux polluants et gourmands en énergies fossiles : PVC, plastique ou aluminium. Sans compter qu’ils sont souvent fabriqués en Asie dans des conditions sociales inconnues, par une main d’oeuvre bon marché.


Privilégier un sapin naturel, cultivé en France

Notre choix se porte donc vers le sapin naturel. Privilégiez les sapins cultivés dans nos régions françaises. Situés principalement dans le Morvan et le Jura, les producteurs de sapins, regroupés au sein de l’Association Française du Sapin de Noël Naturel, pratiquent la production éco responsable.



À l’achat, privilégiez les sapins de Noël certifiés Plante Bleue ou Fleurs de France qui sont issus de productions agricoles raisonnées. Il existe même des sapins labellisés bio, cultivés donc sans pesticides spécifiquement pour les fêtes de fin d’année par des producteurs passionnés. Des sapins bio sont cultivés dans les Pyrénées Ariégeoises ; on peut même les commander en ligne sur France Sapin Bio.


D’autre part, une certification Label Rouge garantit la fraîcheur des végétaux qui ne sont pas disponibles sur le marché avant début septembre. De grande qualité, ces produits du terroir sont générateurs d’emplois et contribuent à soutenir le tissu économique local.


Évitez également les sapins floqués, c’est-à-dire couverts de neige artificielle, qui ont tout faux : la neige artificielle renferme des composés polluants pour votre intérieur, et les sapins ne sont pas recyclables en fin de vie.



Vous souhaitez aller plus loin et replanter votre sapin ?


Qu'il s'agisse d'un sapin de Nordmann ou d'un épicéa commun, dans le jardin votre arbre de Noël prendra du volume et de la hauteur en dépassant allègrement les 15 m : ne l'oubliez pas ! Il faudra donc lui ménager beaucoup d'espace pour qu'il se développe, sans pour autant gêner, par ses longues racines et surtout par l'ombre qu'il projettera, les plantations avoisinantes.



Préparer le trou de plantation


Tant que le sol n'est pas trop gelé, creusez à l'endroit choisi un trou de 30 cm de profondeur et de côté, puis ameublissez le fond comme la terre extraite. Pendant ce temps, faites tremper la motte du sapin pour bien l'humidifier.


Mettre le sapin en place


Installer le sapin, dépotez le sapin ou enlevez le filet autour de sa motte et mettez-le en place. Comblez le trou en recouvrant la motte avec une couche de terre d'une dizaine de centimètres d'épaisseur.


Tasser, niveler et arroser


Arroser, tassez fermement à la base du tronc pour former une cuvette et arrosez (au moins 10 litres d'eau). Quand l'eau s'est infiltrée dans le sol, nivelez la surface. Profitez de périodes où les températures sont positives pour arroser votre sapin. Sa bonne reprise en dépend.


Pensez aussi à faire appel à nos jardiniers pour les plantations et tout autres travaux comme la taille des haies, le ramassage des feuilles en cliquant ici: alohaservices.fr


Et surtout restez prudents, prenez soins de vous et de vos proches. Respectons tous ensembles les gestes barrières 😷









sources rustica.fr consoglobe.com


51 vues