Rechercher
  • Aloha services

Jardin en permaculture: la révolution intelligente ✅

Qu'est-ce que la permaculture ?


La permaculture forme des individus à une éthique ainsi qu'à un ensemble de principes. L'objectif étant de permettre à ces individus de concevoir leur propre environnement, et ainsi de créer des habitats humains plus autonomes, durables et résilients, en s'inspirant des fonctionnement naturel dans le milieu ou le '' design'' se construit.

L'idée est d'atteindre une société moins dépendante des systèmes industriels de production et de distribution.

La permaculture utilise entre autres des notions d'écologie, de paysage, d'agriculture biologique, et d'agroécologie de biomimétisme, d'éthique, de philosophie et de pédologie.

La permaculture invite à mettre ces aspects théoriques en relation avec les observations réalisées sur le terrain de façon harmonieuse.

La permaculture est une véritable philosophie de vie axée sur le respect du vivant et le partage.

Jardin en permaculture: pensez global et observez


Même au niveau du jardin, en permaculture il est important de voir les choses dans leur globalité.

Ainsi, on essaiera par exemple d’avoir un point d’eau pas trop éloigné des cultures.

Les aromates auront une place toute trouvée auprès de la maison, afin d’y avoir accès rapidement lorsque l’on prépare un bon repas.

On favorisera également les mélanges de cultures…

Mais, avant d’aller plus loin, pensez que tout doit être réfléchi en fonction de votre environnement (matériaux à disposition, environnement naturel préservé ou pas, nature et état du sol…).

Vous allez donc devoir apprendre à observer avant d’agir.

En permaculture, les relations avec le voisinage prendront également une importance majeure, en prônant notamment les échanges…

Que mettre dans un jardin en permaculture ?


Plus grande sera la diversité dans votre jardin, mieux celui-ci sera équilibré.

Idéalement, un jardin en permaculture inclura :

des cultures potagèresun verger, ou plutôt des arbres fruitiers dispersés dans le jardin (mais attention à l’ombrage qui en résultera lorsque ces arbres se seront développés)des plantes aromatiques, au sein des cultures potagères (en plus de celles situées à proximité de la maison) pour attirer des insectes pollinisateurs et contribuer à la biodiversitédes fleurs, un peu partout, en particulier pour attirer des insectes pollinisateurs, mais aussi pour égayer le jardin et y apporter simplement un peu plus de diversité des zones sauvages servant de refuges à de nombreux animaux des haies constituées d’espèces locales (les mieux adaptées) diverses (pas une haie de thuya…) afin de fournir un gite et couvert à de nombreux animaux, mais également pour protéger votre jardin d’éventuelles pollutions environnantes (agriculteurs traitant en chimie les champs voisins par exemple) des arbres et arbustes spontanés (les arbres et arbustes ayant poussé spontanément sont les mieux adaptés à votre environnement) de différentes tailles et, si possible, ayant des périodes de végétation et de floraison étalées dans le temps (afin de fournir en permanence des abris, ainsi qu’un garde-manger (baies, fleurs) pour les animaux des plantes-engrais : ortie, consoude, des plantes pouvant être utilisées comme répulsifs naturels : tanaisie, absinthe…un point d’eau, si possible une mare, pour attirer notamment des batraciens, un emplacement pour le compost (proche des cultures, à mi-ombre), voire un bac à compost (plutôt proche de la maison, pour y déverser vos déchets de cuisine) un abri de jardin pour remiser vos outils, un coin pour préparer les purins ou autres préparations, plutôt au fond du jardin pour limiter les problèmes d’odeurs), mais pas sous les fenêtres de vos voisins (un bon voisinage est aussi une notion importante en permaculture).

Entretenir un jardin en permaculture:


Respectez la biodiversité

La biodiversité constitue un fondement du jardinage en permaculture.

N’utilisez pas d’insecticide, même bio (ils tuent aussi et déséquilibrent finalement encore un peu plus les fragiles équilibres au sein d’un jardin).

En cas de pression importante d’une population animale, utilisez plutôt  des répulsifs naturels.


Favorisez la vie du sol

Le second fondement d’un jardin naturel, c’est le sol.

Notre objectif, en permaculture, sera donc de rendre ce sol vivant et fertile.

Des cultures régulières d’engrais verts seront bénéfiques pour aérer les sols lourds et donc y favoriser le développement de la vie.

Des apports réguliers de matières organiques appropriés enrichiront le sol et contribueront à la vie en son sein.

Une couverture du sol aura pour objectif de protéger le sol et, par extension, les différentes formes de vie qui s’y développent. De plus, en se décomposant, les matériaux apportés en couverture, participeront également à l’enrichissement de ce sol.


Renforcez les défenses naturelles des plantes

Grâce à un sol vivant et fertile, vos plantes seront pleines de vitalité et donc plus résistantes aux maladies et attaques animales…

Mais des traitements ou arrosages à la consoude ou à l’ortie, outre leurs effets sur le développement des plantes, stimuleront encore un peu plus leurs défenses.


Pour en savoir plus, n'hésitez pas à demander conseil à nos jardiniers / paysagistes, ils vous feront un plaisir de vous aider dans cette nouvelle étape importante de la vie de votre jardin.


Bonnes fêtes de fin d'année à tous.

L'équipe Aloha services :)










source principale: un-jardin-bio.com + wikipedia permaculture

169 vues
  • facebook aloha home service